Maël-Pestivien

Maël-Pestivien vient de « Maël » (saint breton), de « penn » (bout) et de « stivien » (sources).

Monuments et lieux touristiques

- L’église Saint-Laurent (vers 1520 et XVIIe siècle)
- La chapelle Saint-Gildas (XVI-XVIIe siècle), reconstruite en 1850
- La chapelle Saint-Pierre de Kerismaël ou Notre-Dame ou la Vieille Eglise (XVe siècle)
- La chapelle Saint-Isidore ou « An Ilis Ven » (XVIIIe siècle)
- La fontaine de Saint-Isidore (1731)
- Les croix de Kerven (1738), de Kerouzac’h (1761), de Kerred
- Le manoir de Kerauffret (XVI-XVIIIe siècle)
- La maison de Coatmaël ou Coëtmaël (XVIIe siècle)
- La maison de Crec’h-ar-bleiz (XVIIe siècle)
- La maison de Kerohou, propriété de la famille Villiers de l’Isle-Adam
- La maison de Kerscouarc’h (1717)
- Les moulins à eau de Crec’h-ar-Bleiz, du Blavet, Kerouzac’h, Nec’hiou…
- Le pont Roudour Hézec
- Le menhir de Coat-ar-Men-Sul
- La tombe mégalithique de Roch-Toul
- La stèle préhistorique de Roch-Toul (vers 200 ans avant Jésus-Christ)
- Le dolmen et l’allée couverte de Kerrolland (âge de bronze)
- La chaire des druides de Kerohou
- Les « pierres causantes » du Ménez-Lan

Jumelage

Maël-Pestivien est jumelée avec la commune irlandaise de Ballyferriter dans la presqu’ile de Dingle.

Mairie

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser à la mairie de la commune.

Horaires d’ouverture : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
Tél. : 02 96 45 70 98 / Fax : 02 96 45 73 01

Commune

- Superficie : 31.29 km²
- Population : 425 habitants

  • les roches causantes