Saint-Servais

Porte le nom du saint vénéré à Maastricht, ville des Pays-Bas, culte importé, au siècle d’or de la Bretagne, lorsqu’elle commerçait avec le Nord de l’Europe.
Avant la Révolution Saint-Servais n’était qu’une simple chapelle de la trêve de Burthulet dépendante de la paroisse de Duault.

La commune a été officialisée en 1869.

Monuments et lieux touristiques


A 3 km du bourg, l’ancienne église tréviale de Burthulet consacrée en 1518 à Saint-Jean-Baptiste, relevait de la commanderie de la Feuillée. En 1968, des voleurs se sont introduits par le toit et ont emporté la statuaire. Dans les années 1970, avec les habitants du quartier, l’abbé Etay, disciple du Padre Pio, a restauré cette chapelle.

Ce site est toujours venté et il n’y fit pas très chaud ; un dicton populaire dit que « le diable est mort de froid à Burthulet… ».

L’église de Saint-Servais, consacrée en 1549 fut commencée en 1510. Le jour de la fête du saint, le 13 mai (saint de glace), on venait de toute la Bretagne pour implorer Servais afin qu’il protège les cultures du gel. Ce pardon donnait lieu à de terribles empoignades qu’il y eut mort d’homme en 1766, les pouvoirs publics décidèrent enfin de l’interdire en 1855 !

Sur le mur de la mairie, une plaque nous rappelle qu’Anatole Le Braz (grand écrivain, poète et collecteur de contes folkloriques) est né à Saint-Servais en 1859. Lisez ses « légendes de la mort »

Dans la forêt toute proche se trouvent de nombreux monuments mégalithiques : la dent de Saint Servais haute de plus de 7 mètres et les menhirs jumeaux de Kerbernès.

Jumelage

Saint-Servais est jumelée avec la commune irlandaise de Ballyferriter dans la presqu’ile de Dingle.

Mairie

Heures d’ouverture du lundi au vendredi 14h00/17h30
Tél 02 96 45 53 98
Email commune.saint-servais chez wanadoo.fr

Commune

  • Superficie : 28.04 km²
  • Population : 413 habitants